Rencontres au Salon du livre de Paris 2015

Un petit baigneur dans l'océan

Pour un petit éditeur débutant, le Salon du Livre de Paris est une obligation professionnelle. Chic !

 Première fois. Faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

 

 

Jeudi 19 mars - 18h - L'inauguration

 Un océan de culture : toute la pensée, tout le génie humain, réunis dans le même hall d'exposition, c'est impressionnant.

 

19h - Rencontre 1 - Entrer dans le bain

 Sur le salon, je ne connais qu'une seule personne, un seul éditeur. Je fonce illico vers son stand.

- Tiens, vous êtes venu ?

- Oui, faire des rencontres, voir les petits éditeurs. Comprendre...

 

Quelques paroles échangées. Notre distributeur commun, le salon, les nouveautés de son catalogue. L'océan est vaste. J'ai trempé les pieds dans l'eau... Elle est encore fraîche.

 

 

 

20h - Rencontre 2 - Voyages

 Se faire plaisir : Là, c'est le catalogue qui me plait, et rejoint mes centres d'intérêts : les carnets de voyage, entre autres. Je feuillette. La ligne éditoriale est claire et d'une grande cohérence. La conversation s'engage. Géographie, cinéma, court métrage... Contact naturel, direct et chaleureux. J'ai de l'eau jusqu'à la taille... Elle est bonne.

 

 

 20h30 - Rencontre 3 - Musique

 Se laisser surprendre. Un éditeur de musique ? Implanté "en rural".  Qui édite 200 titres par an ! Des passionnés, pros et bénévoles. Rémunération de l'éditeur, petite série, numérique, sous-traitance, qualité de papier...

 

 

 21h30 - Côté chic ou côté choc ? (1ère partie)

 Balade au milieu des stands. Découverte des innombrables collections en format poche, voire mini-poche. Les couvertures annoncent le style.

 Côté chic : gamme chromatique subtile, titre sobre, vernis mat.

 Côté choc : contraste fort, image, police fantaisie, vernis brillant.

 Intéressant. À creuser demain... En tout cas, maintenant je nage.

 

 

Vendredi 20 mars - 10h - Nage indienne -  Journée des scolaires

 

 

 

Intermède - Émission, transmission !

 Stand de France Info. La table ronde est vide ; au centre, son bouquet de micros.

 - Trop bien. M'dame, laissez-moi faire un live... (et pas un livre, NDE)

 - Je vous demande pardon ?

 Les quatre grands ados insistent. Je me plante au milieu d'eux, Je suis invisible, tant ils semblent être dans "leur trip".

 - J'vous fais un super live, rythme et tout, en direct !

 - Oui, mais ici ce n'est pas intéressant, on est une radio sans musique, intervient le technicien.

 - Quoi, y'a pas de musique ? Pas grave, moi, juste avec la bouche, j'te fais un live...

 - Non merci les gars...

 

 

 

Rencontre 4 - Générosité

 Signe-t-on parfois sur un coup de cœur, comme cela, sans trop réfléchir ?

 Éditrices bordelaises. La réponse est "oui" : Ken, jeune auteur-photographe, qui offre un ensemble de portraits de "gens de la rue" et de citoyens dans la "dèche". Ken qui reverse tous ses droits à une association. Bravo l'artiste ! Chapeau bas, Mesdames !

 

Droits d'auteur, Rémunération de l'éditeur (encore), souscription, droit à l'image...

 

 

 Rencontre 7 - Atlas

 Le Guépard. Stand injustement vide. Look un peu trop institutionnel ?

 Un travail pédagogique remarquable sur l'histoire des pays africains.

Culture, tourisme, transmission au jeune public, cartographie, maquette et illustrateurs, pérénité du groupe "Jeune Afrique", qui n'est plus tout jeune...

 

 

 

Rencontres 8 et 9 - Autres planètes

 Édition et messages codés, édition et iceberg : partie émergée, partie immergée...

 Je me lance à engager la conversation.

 Question : "Je vois que vous avez 6 mois d'existence, comme nous. Après ces 2 premiers livres réalisés en famille, quel est votre projet éditorial ?"

 Réponse : Aucun, on vient de Suisse... (??)

 Grand vide.

 Je décline l'invitation de partager un verre de smoothie au concombre...

 

 Rencontre 10 - Autre affaire de famille - altruisme

 Des parents éditeurs. Une fille auteure. 18 ans.

 - J'écris depuis l'âge de 12 ans.

 Un projet particulier : faire accéder à la lecture les enfants dyslexiques.

 Difficultés scolaires, témoignages de parents, mode de vie itinérant... et cheval ! Les jeunes filles et le cheval... tout un roman !

 

 Rencontres 11 à 15 - Côté chic ou côté choc ? (2ème partie)

 

Côté chic : Élisée Reclus (un maître pour le géographe) : "l'Anarchie".

Titre vu sur 2 stands différents, en format poche. Je tourne, je feuillette. À chaque fois, je suis le seul visiteur sur le stand. La conversation va bien s'engager, non ?

 

2 stands, une même attitude. Je pourrais entendre la voix off venant du taulier me regardant depuis sa chaise :  "Mon vieux, soit tu connais, alors tu aimes et tu achètes, soit tu ne connais pas, et je ne vais pas m'abaisser à t'expliquer Élisée Reclus"...

(même AMAZON est plus causant)

 

Côté choc : Le Polar régionnaliste, et ici - hasard ou nécessité - le Polar breton.

Pas de voix off, mais une pêche au gros. Dans le rôle du gros, moi, et dans le rôle des pêcheurs, des messieurs - et des dames - qui vendent leurs œuvres comme dans mes souvenirs, le poisson sur la criée de Concarneau.

- Non merci, je ne suis pas amateur, je cherche de la géographie...

- ah ça tombe bien, parce que celui-là il se passe sur l'ilôt des mouettes, et celui-ci dans le port de C.. Vous connaissez C.? Parce que si vous allez à C. dans la ruelle de la Brise, en 1967, le meurtre.... tiré de faits réels.

 

Alors, chic ou choc ? Qui va gagner ?

 

 Samedi 21 mars - 10h - nage à contre-courant. Pas croisé Mme la Ministre

 

Rencontre 16 - Dans une autre vie peut-être

File d'attente pour une signature. Entre l'auteur et moi, une seule personne !

L'auteur : Yves Coppens, Monsieur Yves Coppens... Je redeviens ado, passionné de préhistoire. J'attends mon tour. Quel livre acheter, cela fait si longtemps ? Celui où Yves Coppens tient un crâne, ou celui où Yves Coppens est debout au tableau, ou encore celui-ci, avec en couverture Yves Coppens assis à son bureau ? Vertigineux auto-culte de la personnalité, ou simple question de maquette ? Je ne saurai pas, mais j'ai ma petite idée.  Je tourne les talons, à la recherche de la tribu des homo scientificus modestis. Il sont pas là Pascal Picq et Etienne Klein ?

 

 

 

Rencontre 17 - Il faut bien manger

File d'attente aussi courte... et elle est là, en face moi, à manger un sandwich.

- Qui, elle ?

- Babette, la Babette de la télé, Babette de Rosières !

Allez, une dédicace pour me remettre de la rencontre précédente.

Facilité des recettes, ingrédients faciles à trouver (à Paris, parce que à Virieu-sur-Bourbre - Dauphiné - Isère - France...). Routine des salons, publicité pour celui de "l'art culinaire en outre-mer" en février 2016.

Bonne fin de sandwich, Babette !

 

Rencontre 18 - Réunion des livres, réunion de la jeunesse

Outre-mer encore. À chaque région son style. L'île de la Réunion étonne par la jeunesse. Livres voyageurs, ayant fait 10.000 km pour être vus Porte de Versailles.

Albums, BD... Séance de dédicace d'Alex et Abigail Morellon avec leur BD "CASTAN".

Marché du livre à la Réunion, illustration, distribution, points de vente...

 

Bravo aux éditeurs, à la librairie Autrement et bon vent aux jeunes auteurs !

 

Rencontre 19 - Si vous passez par Cayenne

Outre-mer toujours. Ici on ne se bouscule pas. Tant mieux, je peux faire connaissance avec Mme Tibodot et la laisser me guider : traditions populaires, collectage auprès des anciens, Marchés Publics en Guyane, insertion professionnelle des jeunes à travers le RSMA (régiment du service militaire adapté), pollution, immigration surinamaise, fleuve Maroni... 

Finalement, le livre, ce n'est pas le plus important.

- Si vous passez par Cayenne...

- Ce n'est pas l'envie qui manque. Merci madame Tibodot.

 

Rencontre 20 - Un livre, oui, un seul... et alors ?

Stand C88 : Émilie Langevin - auteur (les organisateurs du Salon ne savent pas encore que le féminin existe, bref). Une table, une pile de livres. Un seul titre. Bref. C'est le titre du livre. Cette fille est folle ? Je le lui demande. Elle rit.

- Mes copines se sont cotisées, la caisse du Crédit Agricole de mon village a fait un peu le mécène, bref, je suis là...

Sujet du livre, lectorat, humour, auto-édition, distribution, plaisir d'écrire.

Heureuse comme une poisson dans l'eau ?

Dédicace "pour Mathilde". Ce Bref-rencontre m'a ravi.

 

...

Rencontre 30 - Epilogue - Modestie

Je quitte le Salon d'un pas pressé. Sur un livre (parmi combien de milliers depuis 3 jours ?) un nom vient d'attirer mon regard. Je le connais. Et pas comme on connait tous PPDA (quelle cohue autour de lui !) ou Michel Onfray. Non. Je connais ce nom, et, dans cette foule, nous ne devons pas être nombreux dans mon cas. Je m'arrête. L'auteur est là. Ancien maire d'une grande ville française, bien moins médiatique que beaucoup de ses confrères. Il est venu, invité par son éditeur. Je le connais, mais lui ne me connait pas. Nous échangeons. Tant d'auteurs m'ont raconté leur histoire, leurs histoires - de gré ou de force. Lui se met à me questionner sur mes réalisations, nos projets de "jeunes" éditeurs. Je lui montre le premier titre. Il apprécie.

- Vous devriez faire le festival "le livre sur la place", à Nancy.

- Euh, oui...

- Contactez Mme R., c'est une amie.

 

Vous sortez de l'eau, le maître-nageur vous tend une serviette...

 

Merci Mr T.